7

Après avoir été actif dans la culture skate des années 90, Léo Mordac découvre l’Esthétique pendant ses études de Philosophie (Paris- Sorbonne). Sous l’influence de Florence de Merdieux, il se passionne pour la peinture et les grands acteurs de la scène artistique parisienne. Dans les années 2000, il rencontre Alechinsky, Aeshbacher, Weisbuch et Rustin qui, tour à tour, l’encouragent à poursuivre ses explorations artistiques multiples. Après un passage de quatre années aux Etats-Unis et au Canada, il tourne son regard vers l’art urbain et les réseaux sociaux qui lui donnent un nouveau terrain d’investigation. Depuis maintenant quelques années, l’univers abstrait qu’il développe en atelier s’enrichit d’images et de références glanées sur les réseaux sociaux. L’immédiateté des images et le flux des informations suggérés par Facebook, Twitter ou encore Instagram se superposent de manière aléatoire et hypnotique sur l’espace physique de la toile. Pour Léo Mordac, les expériences digitales sont devenues la matière première à toute création artistique. « J’aime l’idée qu’un outil comme internet forcément tourné vers l’instant et le futur puisse en même temps rassembler une banque d’informations et d’images qui deviennent quasiment des reliques ou des archives. »

Social

shape
Copyright © Leo Mordac 2021. All rights reserved.